SI JEUNESSE SAVAIT
Pour que le choix de la jeunesse compte
Association des jeunes féministes de la République Démocratique du Congo

LANCEMENT DU PROJET MASCULINITE POSITIVE ET SANTE CO-RESPONSABLE

La cérémonie du lancement officiel du projet MASCULINITE POSITIVE ET SANTE CO-RESPONSABLE a eu lieu le mercredi 07.12.2022 à silikin village, un projet qui vise à lutter contre les attitudes et pratiques violentes dans la communauté chez les  jeunes en RDC, il est implémenté par  SI JEUNESSE SAVAIT  « SJS » à Kinshasa et à Goma par l’association nationale de paysannes au Congo en sigle ANPC, avec ses partenaires de mise en œuvre ULB-COOPERATION et Monde selon les femmes,  telle était l’introduction de notre modératrice  et à remercier toutes les personnes qui ont rehaussé de leur présences.

la représentante de l’ambassade de la Belgique en RDC qui a rappelé l’importance de ce projet en ce mot « qui est un projet qui sert à  éradiquer le comportement toxique des hommes en vers les femmes, et demande aux femmes d’accroitre leurs liberté et leurs potentiel pour des fin d’autonomisations, la masculinité positive s’inscrit dans le cadre de coresponsabilité entre les hommes et les femmes , ce concept contribue à éradiquer toute forme de violence faite aux femmes et filles, cela nécessite de mener la campagne de sensibilisation  dans toute la communauté congolaise pour étendre l’objectif, cette campagne vise autant les hommes que les femmes car promouvoir l’égalité des genres n’est pas une haine envers les hommes, au contraire c’est un travail que les hommes et femmes doivent mener ensemble, c’est  les but de la masculinité positive, les jeunes sont l’avenir de demain  mais nous oublions que demain c’est maintenant , les jeunes ont tout le potentiel pour faire du monde de demain un lieu où l’égalité des genres et les droits des femmes seront respecter pleinement »

Il sied de signaler que SJS est une structure des jeunes féministes de la RDC qui milite pour bâtir les leaderships de jeunes et des communautés minoritaires congolais, en particulier des jeunes filles et des minorités sexuelles.

L’ANPC est une organisation  nationale des femmes  féministes de la RDC, travaillant dans la promotion du leadership des femmes paysannes congolaises.

L’ULB coopération est une structure de l’université libre de Bruxelles Membre du consortium UNI4COOP.

PRESENTATION DU PROJET

« Masculinité Positive  et  Santé co- responsable: Lutte contre la culture du risque et de la virilité chez les  jeunes en RDC

Objectif général: Les enseignants, les jeunes en cours de formation, les prestataires des soins, les usagers des soins dont les groupes professionnels spécifiques recourent de moins en moins à un comportement qui met la vie de leur entourage en danger y compris la violence (verbale ou physique), la violence basée sur le genre et refusent de s’y soumettre grâce au renforcement de leurs capacités et à la promotion d’un environnement favorable à la masculinité transformatrice dans les sites ciblées.

Objectif spécifique : Les attitudes et pratiques violentes sont réduits grâce à des formations, des pratiques réflexives et la promotion d’un environnement favorable sur « les masculinités transformatrices » dans leurs milieux d’activités et dans les familles»

Zone d’intervention : kinshasa  dans les communes ci-après (N’djili, masina, kimbanseke, kintambo et Bandalungua) et dans les zones de santé respectives de ces communes. A Goma  dans la commune suivante (Goma, karisimbi, mususa et bulengera ainsi que le territoire de béni) et dans les zones de santé ci- après (goma, karisimbi, katwa, vuhovi).

Résultats attendus du projet

Tous les résultats attendus sont à être visible dans nos familles, institution, individuelle et communautaires

Puis se suivie la session de témoignage dont 2 de bénéficiaire du projet ont témoigné en disant qu’avant ils étaient dans la masculinité toxique sans savoir qu’ils étaient toxique, et il pratiquait des comportements qui n’était pas net envers leurs épouses, leurs collègues et dans la société, depuis qu’ils ont suivi la formation par ce qu’eux même doivent sensibiliser dans la communauté, ils disent depuis ce jour-là ils ont changé leur comportement même la société commence à leurs demander comment il ont pu être transformer dans la société ainsi et leurs réponses étaient ‘’ avant on agissait sans connaitre les bonnes manière à vivre dans la société mais maintenant on est formé sur la masculinité positive et la santé co-responsable leur vie ne seront plus pareille’’ même du coté la santé nous avons appris les bonnes technique pour prendre soin de nos santé, qui fera en sorte qu’on vivent longtemps tel était en quelque ligne les témoignages recueilli pendant le lancement du projet.

Puis il y’a eu les échange entre les participants et les présentateurs autours des diffèrent présentations et approche abordé dont voici quelques questions posés aux présentateurs :

Pourquoi le projet est implémenté que dans quelque zones de Kinshasa et Goma, pourquoi pas d’autre zone et province ?

Comment et par quoi les changements seront-elles mesurer ?

Comment travaillez-vous à Goma avec toute l’insécurité qui est là.

Comme contribution, l’enabel travail avec quelques structures sanitaires sur les violences basées sur le genre en cas de référencement qu’on contacte enabel.

Puis c’était la clôture de la cérémonie, qui a été faite par la directrice exécutive de SJS en remerciant tous les participants présents des organisations pilote et les membres de son équipe pour la réalisation dudit cérémonie  suivi d’un cocktail

Quatre choses à savoir sur le projet Talents Pluriel

Depuis le 25 mai 2022, Cuso International, Si Jeunesse Savait, Sodeico et Jeunialissime mettent en œuvre le projet Talents Pluriels RDC. Financé par l’agence Suédoise de coopération internationale et Affaire mondiale Canada, ce projet sera implémenté dans les villes de Kinshasa, Lubumbashi (Haut-Katanga) et Bukavu (Sud-Kivu) pour une durée de quatre ans. Pour cette première année, seul la capitale Kinshasa est concernée. Talents Pluriels cible principalement les jeunes vulnérables dont l’accès au marché du travail reste très difficile. Voici en résumé ce qu’il faut savoir sur ce projet.

Pourquoi le projet Talents Pluriels ?

Les jeunes vulnérables en RDC ont un accès limité aux ressources/services sociaux et économiques. Ils manquent également de liberté de choix et de pouvoir de décision dans les espaces socio- économiques. Chaque année, des milliers de jeunes entrent sur le marché du travail formel à la recherche d'un emploi décent et, quel que soit leur niveau d'éducation, ils peinent à trouver du travail. Ce qui contraint ces jeunes vulnérables à se tourner vers le secteur informel, les exposant davantage à la violence, au harcèlement et à la discrimination. Bien que des lois existent pour protéger les femmes et que les relations entre personnes de même sexe ne soient pas illégales, le déséquilibre et la discrimination à l'égard des jeunes femmes et d’autres jeunes vulnérables sont présents dans tous les secteurs de la vie publique et privée. Ils sont notamment exclus du marché d’emploi.  

C’est dans ce contexte que le projet Talents Pluriels prend tout son sens pour œuvrer en vue d’une autonomisation financière de ces jeunes vulnérables.  

Quels sont les objectifs de ce projet ?

Talents Pluriels poursuit trois objectifs :

Quelles sont les cibles de ce projet ?

Sur l’autonomisation financière, « Talents Pluriels » cible majoritairement les jeunes filles et jeunes d’autres groupes vulnérables. Près de 4480 jeunes seront formés et accompagnés à créer et gérer leurs petites et moyennes entreprises. Environ 3000 seront formés et accompagnés à l’obtention d’un emploi ou stage décent.

De l’autre côté, le projet va sensibiliser près 20 organisations internationales et entreprises avec leurs +800 collaborateurs à l’égalité de sexe, au genre et inclusion sociale. Plus de 2000 membres de la communauté seront également sensibilisés sur l’égalité de sexe, le genre et l’inclusion sociale pour créer un environnement plus sûr et sensible au genre pour ces jeunes.  

Comment les formations vont se dérouler ?

Les bénéficiaires seront regroupés dans les espaces de travail en commun (espace coworking) où ils seront coachés par des experts en raison d’un espace par district à Kinshasa. Nous y allons en termes de cohortes dont la première sera bientôt lancée à Kinshasa. Après les formations sur la recherche d’emploi pour chaque cohorte, un salon d’emploi sera organisé pour mettre en contact les jeunes formés avec les potentiels recruteurs. Les jeunes entrepreneurs eux seront accompagnés jusqu’à la création et formalisation de leurs entreprises.   

Cuso International

Les personnes vivant avec albinisme subissent dans la plupart de temps différentes formes des violences dans la communauté.
Pour célébrer la Journée internationale de sensibilisation à l'albinisme, notre équipe du projet "Intégrité corporelle", a tenue une séance de sensibilisation des jeunes de la fondation Mwimba-Texas dans la commune de Mont-Ngafula.
Au cours de cette activité, nos deux chargés du projet ont échangé avec les jeunes albinos sur les notions des droits à l'autonomie et l'intégrité corporelle.

Viols, membres sectionnés à la machette, les agressions, insultes, les jeunes albinos en sont victimes au quotidien. Ces pratiques résultent essentiellement de croyances populaires qui prêtent aux corps des albinos des pouvoirs magiques sur le marché noir.

Ainsi, à travers cette activité, financée par notre partenaire La Fondation David et Lucile PACKARD, nous avons encouragé les jeunes albinos à développer l'estime de soi, de s'accepter, s'assumer, afin de prendre part pleinement à la société et être acteur du changement. Egalement, nous avons partagé avec eux sur les cadres juridiques qui les protègent et sécurisent leurs droits, qu'ils peuvent en tout le temps brandir en cas des violences ou autres discriminations faites à leur égard.

#MonDroit, #MaSanté
La République Démocratique du Congo est parmi les pays de l'Afrique Subsaharienne qui affiche un taux de mortalité maternelle le plus élevé au monde, et on compte 251.160 adolescentes qui avortent chaque année et perdent leurs vies, contribuant ainsi à l'échelle de 20% de la mortalité maternelle !

Pour réduire ce taux considérablement élevé, nous avons lancé une série des sensibilisations pour promouvoir les droits à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes de 14 à 24 ans et toutes les questions y relatives sans tabou.

Ces activités sont menées dans le cadre du projet "Droit Na Ngayi, Santé Na Ngayi" (Mon Droit, Ma santé) mis en œuvre par Si Jeunesse Savait grâce à notre partenaire Monde Selon les femmes et exécuté dans quatre (4) communes de la ville Kinshasa.

Les activités communautaires permettront aux adolescents (es) et jeunes d'avoir une connaissance approfondie sur le Protocole de Maputo ainsi que leurs droits aux soins complets d'avortement selon les prescrits de la loi en RDC.

Si Jeunesse Savait, Structure Féministe de la République Démocratique du Congo, est une association sans but lucratif, apolitique et n'appartenant à aucune obédience religieuse.

Notre mission est de Faire la promotion et la protection des droits humains, réaliser des études et des recherches, offrir des services, renforcer les capacités, et assurer l'autonomisation financière de tous adolescents et jeunes en particulier, les filles et des minorités sexuelles, puis promouvoir et renforcer un leadership fort de ces personnes pour qu'elles parlent pour elles-mêmes, en leur nom, dans leur propre environnement.

Devenez membre de la structure en rejoignant l’Assemblée Générale. Comment obtenir son adhésion? :

Veillez donc joindre ces informations par mail sur coordination@mwasi.com , en mentionnant sur l'objet du mail ''Demande d’adhésion''

Si Jeunesse Savait, Pour que le choix de la jeunesse compte!

Newsletter

Adresse :
8, Bamboma, Q/Bisengo, Kinshasa/ Bandalungwa, Rep. Dom. Du Congo
Webmail
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram