Le plus souvent, quand le thème de « leadership », est abordé, celui du « pouvoir » l’est aussi.
Ensuite, ce dernier est distingué par catégorie. Le pouvoir que quelqu’un peut avoir en lui (la confiance en soi). Le pouvoir que quelqu’un exerce du fait d’un avantage(le pouvoir de). L’influence que l’on peut avoir sur une tierce personne(le pouvoir sur). Cette capacité qu’on a d’influencer et de se faire entendre parmi tant de personnes, même influentes (le pouvoir parmi).
Le terme de leadership est entendu comme cette capacité de diriger un groupe pour atteindre un objectif.
Au sein de SJS, le leadership prend un angle féministe. SJS veut et travaille pour une société congolaise où la jeune femme peut exercer un leadership dans leur environnement social et politique. Pour ce, la jeune femme congolaise doit améliorer les connaissances de sa propre personnalité. De même, que consolider ses qualités personnelles dans le cadre d’une pleine confiance en ses propres capacités. Afin de parvenir à un bon exercice de son leadership.

SJS ne néglige pas le contexte social de la jeune femme congolaise. Contexte dans lequel, non seulement elle n’est pas éduquée à exercer le leadership dont elle est capable. Mais aussi où tous les regards et paroles lui imposent de vivre que de manière très privée. La pierre que SJS ajoute à l’édifice n’est pas seulement le fait sensibiliser et à amener la société à accepter ou prendre conscience du leadership que peut exercer la jeune femme surtout dans le milieu public. Elle est aussi très activement participative. L’association organise des formations liées au leadership et au renforcement des capacités de la jeune femme appelée à l’exercer.