Quatre choses à savoir sur le projet Talent Pluriels

Quatre choses à savoir sur le projet Talents Pluriel

Depuis le 25 mai 2022, Cuso International, Si Jeunesse Savait, Sodeico et Jeunialissime mettent en œuvre le projet Talents Pluriels RDC. Financé par l’agence Suédoise de coopération internationale et Affaire mondiale Canada, ce projet sera implémenté dans les villes de Kinshasa, Lubumbashi (Haut-Katanga) et Bukavu (Sud-Kivu) pour une durée de quatre ans. Pour cette première année, seul la capitale Kinshasa est concernée. Talents Pluriels cible principalement les jeunes vulnérables dont l’accès au marché du travail reste très difficile. Voici en résumé ce qu’il faut savoir sur ce projet.

Pourquoi le projet Talents Pluriels ?

Les jeunes vulnérables en RDC ont un accès limité aux ressources/services sociaux et économiques. Ils manquent également de liberté de choix et de pouvoir de décision dans les espaces socio- économiques. Chaque année, des milliers de jeunes entrent sur le marché du travail formel à la recherche d'un emploi décent et, quel que soit leur niveau d'éducation, ils peinent à trouver du travail. Ce qui contraint ces jeunes vulnérables à se tourner vers le secteur informel, les exposant davantage à la violence, au harcèlement et à la discrimination. Bien que des lois existent pour protéger les femmes et que les relations entre personnes de même sexe ne soient pas illégales, le déséquilibre et la discrimination à l'égard des jeunes femmes et d’autres jeunes vulnérables sont présents dans tous les secteurs de la vie publique et privée. Ils sont notamment exclus du marché d’emploi.  

C’est dans ce contexte que le projet Talents Pluriels prend tout son sens pour œuvrer en vue d’une autonomisation financière de ces jeunes vulnérables.  

Quels sont les objectifs de ce projet ?

Talents Pluriels poursuit trois objectifs :

Quelles sont les cibles de ce projet ?

Sur l’autonomisation financière, « Talents Pluriels » cible majoritairement les jeunes filles et jeunes d’autres groupes vulnérables. Près de 4480 jeunes seront formés et accompagnés à créer et gérer leurs petites et moyennes entreprises. Environ 3000 seront formés et accompagnés à l’obtention d’un emploi ou stage décent.

De l’autre côté, le projet va sensibiliser près 20 organisations internationales et entreprises avec leurs +800 collaborateurs à l’égalité de sexe, au genre et inclusion sociale. Plus de 2000 membres de la communauté seront également sensibilisés sur l’égalité de sexe, le genre et l’inclusion sociale pour créer un environnement plus sûr et sensible au genre pour ces jeunes.  

Comment les formations vont se dérouler ?

Les bénéficiaires seront regroupés dans les espaces de travail en commun (espace coworking) où ils seront coachés par des experts en raison d’un espace par district à Kinshasa. Nous y allons en termes de cohortes dont la première sera bientôt lancée à Kinshasa. Après les formations sur la recherche d’emploi pour chaque cohorte, un salon d’emploi sera organisé pour mettre en contact les jeunes formés avec les potentiels recruteurs. Les jeunes entrepreneurs eux seront accompagnés jusqu’à la création et formalisation de leurs entreprises.   

Cuso International

08 mars : journée de lutte pour les droits des femmes

Chaque année, c’est devenu une institution. Le 08 mars. C’est la journée des femmes. NON. C’est la journée de lutte pour les droits des femmes. À ne pas confondre avec la saint-valentin.

Messieurs,  n’offrez pas de fleurs, ne réservez pas de restaurant.

Mesdames, ne vous attendez pas à un pagne, ne vous fâchez pas puisque personne autour de vous ne s’en est souvenu.

08 mars ; un moment pour réfléchir sur ce qui nous manque

Nous devons nous demander, comment une telle journée, partie de la récolte des femmes usinières des années 1800 est devenue la journée ou les commerçants offrent des rabais dans les magasins, font des promotions pour des crèmes de beauté et ou on emmène certaines femmes à danser.

Ce que les femmes ont toujours lutté et ce n’est pas seulement le 08 mars qu’elles le font. Mais cette journée et parfois ce mois est l’occasion de s’arrêter autour d’un thème précis et réorganiser nos stratégies.

2017 c’est l’égalité femmes-hommes au travail.

L’ONU femmes définit chaque année une thématique différente. Le thème choisi pour 2017 est « les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50-50 d’ici 2030 ».

L’égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans le travail implique le respect de plusieurs principes par l’employeur :

Pourquoi la parité au travail est-elle un atout ?

Dans une entreprise ou la parité est respectée, permet d’avoir une vision plus holistique et plus globales des enjeux de son domaine, mieux comprendre et cibler les consommateurs, attirent plus de talents (puisque les femmes talentueuses au côté de leurs collègues masculins sont encouragés) entre autres bienfaits.