Le Harcèlement Sexuel est une forme de la masculinité toxique, ensemble des caractères propres aux hommes. La société dicte à l’homme sa façon de se comporter, comme par exemple souvent on dit « l’homme ne doit pas exprimer ses émotions » ou « mobali alelaka te ».

Les formes toxiques de masculinité sont définies comme un ensemble de comportements tels que :

  • L’élimination d’émotions et le fait de cacher sa détresse ;
  • Le maintien d’une apparence de dureté;
  • La violence en tant qu’indicateur de pouvoir.

C’est une image stéréotypée de l’homme : un homme doit être viril, maître de lui-même, courageux, volontaire, fort et dominant. Le sexe est vu comme un acte de domination et non d’affection et la violence est vue comme un indicateur de pouvoir. En d’autres termes: un homme, un vrai, ne pleure pas, ne craque pas, doit se battre pour se faire respecter, doit subvenir aux besoins de sa famille et ne doit pas exprimer ses émotions ouvertement. Tout autre comportement le rendra « féminin » ou faible.

Les formes positives de masculinité : serait cependant celle qui est dépourvue des violences, des   injustices, des viols, d’harcèlement et autres méfaits »,

Les masculinités toxiques ont des conséquences néfastes, ce n’est pas le fait d’être un homme qui est toxique. Heureusement! Mais, le fait que certains hommes peuvent avoir un comportement qui déstabilise, inhibe ou écrase les autres personnes comme les violences physiques ou mentales, abus de pouvoir, arrogance, engagement dans les bagarres, harcèlement sexuel, agression sexuelle, etc.…sont des comportements toxiques.

Même parmi les hommes, les formes toxiques de masculinité font des victimes. Et bon nombre d’hommes la subissent au quotidien parce qu’ils ne sont pas dans la « norme » de leur genre ou qu’ils ne respectent pas les attentes qui pèsent sur leurs épaules.

Il faudra noter qu’il y a des avantages à transformer les masculinités toxiques en masculinités positives.

  • Si les hommes reconnaissent leurs faiblesses et leur besoin d’aide, ils pourront mieux les surmonter ;
  • Si les hommes reconnaissent leurs besoins en matière de santé, ils pourront vivre plus longtemps ;
  • Les hommes capables d’exprimer leurs émotions sont plus libres des mandats sociaux et, par conséquent, sont moins forcés à faire ce que dictent les autres ;
  • Les masculinités positives questionnent les façons traditionnelles d’être homme. Elles permettent aux hommes d’explorer leurs sentiments, elles favorisent la proximité avec les femmes et les enfants ainsi que la reconnaissance des talents des femmes pour le bien-être de la société ;
  • Si les hommes se connaissent mieux, ils pourront mieux apprendre entre eux et sur eux-mêmes ;
  • Les hommes qui acceptent d’autres formes de masculinités peuvent reconnaître leurs erreurs et s’engager à les corriger ;
  • Les masculinités positives contribuent à construire des familles plus solides et des relations où les hommes et les femmes peuvent mieux apprendre les uns des autres.

Comment transformer les masculinités toxiques en positives ? S’attaquer aux obstacles et saisir les opportunités de changement ; engagement pour arrêter la violence ; fixer des limites : collaboration et négociation dans le respect mutuel ; dispositions juridiques qui réprimandent la violence.